01/08/2016

L'éveil au silence : deux tantras sur la non-dualité

L'éveil au silence : deux tantras sur la non-dualité

Deux tantras, textes sacrés de l'Inde ancienne, traduits du sanskrit. La sagesse de la non-dualité en quelques mots : magnifiques, clair et profond.

Acheter

10:16 Écrit par David Dubois | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les Jubilations de l'esprit - Dakshinamurti Stotra

« Nous nous identifions à un corps et une personnalité limités. Mais en réalité nous sommes conscience sans limite. Il suffit de le reconnaître. La réalisation de notre vraie nature est la découverte la plus extraordinaire qui soit. » Ce poème invite à cette Reconnaissance, par la réflexion et la méditation. Pour peu qu'on soit audacieux et capable de s'abandonner à la grâce, tout devient possible. Car « par la grâce de Siva, on gagne l'éternelle perfection du yoga ». L'uvre dont nous proposons ici une première traduction en français provient du Sud de l'Inde. Elle porte témoignage du rayonnement de la philosophie tantrique de la Reconnaissance en dehors du Cachemire. Daksinamurti est le nom de Siva « faisant face au Sud ». Attribué parfois à l'illustre Sankara, l'hymne est en réalité l'uvre d'un maître anonyme du Sivaïsme tantrique.

Acheter

10:15 Écrit par David Dubois | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Le Miroir de la liberté

Le miroir de la liberté, de Balajinnath Pandit

Traduction inédite d'un poème sanskrit composé par l'un des derniers maîtres de la tradition tantrique du shivaïsme du Cachemire, Balajinnath Pandit. Il explique de manière vivante et claire la philosophie du tantra non-duel, pour qui la conscience est la source créatrice de tout. Mais, aliénée dans ses créations, elle s'est oubliée et se prend pour un individu limité. Grâce à cette enseignement, elle peut se reconnaître, c'est-à-dire réaliser sa liberté souveraine et vivre une vie de félicité. La traduction est accompagnée de notes.

Acheter

10:13 Écrit par David Dubois | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

LE TANTRA DE LA RECONNAISSANCE DE SOI

LE TANTRA DE LA RECONNAISSANCE DE SOI

Le Vijnâna Bhairava Tantra ou " Tantra de la Reconnaissance " est le manuel de méditation le plus riche et original de l′Asie. Il s′agit d′un véritable catalogue de méthodes et d′expériences spirituelles à explorer à tous les âges de la vie et en toutes circonstances. 

On y retrouve des " classiques " de la méditation comme l′écoute de la respiration. Mais aussi des invitations à reconnaître notre vraie nature transparente et bienheureuse dans des circonstances étonnantes, voire anti-spirituelles : colère, surprise, égoïsme, éternuement, bâillement, panique et autres situations de stress extrême. 
De plus, alors que le tantra se limite d′ordinaire à des rituels plus ou moins exotiques, le Vijnâna Bhairava ne s′appuie pas sur ces pratiques ; le véritable message des tantras est l′expérience intérieure de notre vraie nature qui est conscience souveraine, sereine, joueuse et indomptable.
Ce livre sans équivalent est ici traduit directement du sanskrit (et non pas comme trop souvent de l′anglais) et accompagné de plusieurs textes inédits : deux commentaires sanskrits anciens et divers manuels et recueils traditionnels d′instructions pour méditer partout et toujours - La Perfection non-duelle, Le Bouquet de l′éveil à soi, Le Miroir de la liberté, et autres poème initiatiques porteurs du même parfum de liberté sauvage.
 

10:12 Écrit par David Dubois | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

L'Essence du yoga selon Vasishtha

L'ESSENCE DU YOGA SELON VASISHTA

e Yoga selon Vasiṣtha est un immense poème de plus de 28 000 versets - plusieurs fois la Bible - rédigé en Inde au IXe siècle dans la langue parfaite, le sanskrit. 

Bien que connu et vénéré en Inde par tous les sages, bien que traduit en persan et source des Mille et une nuits, ce texte-univers, insolite reste quasi inconnu. Un moine indien l′a condensé en moins de deux mille versets. C′est ce bijou de spiritualité radicale et humaniste que nous offrons, pour la première fois, au public francophone. 
Ses lecteurs, anciens comme modernes, ont cherché à rattacher ces Mille et une nuits philosophiques à une école, voire une religion. Ce fut en vain. Il est clair que ce poème est inclassable, même s′il véhicule un message non-dualiste : le monde, nos terreurs et nos idoles sont faits de l′étoffe des songes. En vérité, le monde est l′Immense (brahman), le mystère ineffable, le Bien par-delà bien et mal, et notre Soi, notre vraie nature. 
Le but de cette thérapie est de réveiller la conscience, de lui faire reconnaître sa liberté de toujours, afin qu′elle jouisse pleinement de ses pouvoirs, au lieu d′en souffrir. Le tout est constitué d′histoires et de contes riches d′enseignements de sagesse et de méditation. Un texte magistral enfin traduit, une clef indispensable pour entrer dans la sagesse orientale !

10:11 Écrit par David Dubois | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Poème pour reconnaître le Maître en soi

Poème pour reconnaître le Maître en soi, par Utpaladeva

Nouvelle traduction du texte fondateur de la philosophie de la Reconnaissance (pratyabhijna), le message au coeur du Tantra.

Acheter en ligne

10:09 Écrit par David Dubois | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/04/2015

Le Secret de la Kundalini

Le Secret de la Kundalini

Un enseignement traduit du sanskrit, inédit, par le maître du tantra traditionnel le plus connu du XXe siècle : Lakshman Joo du Cachemire. Il aborde les différentes voies d'éveil de la Kundalinî : par le souffle, par l'union sexuelle, et par la reconnaissance de la conscience au présent.

Acheter ce livre

10:38 Écrit par David Dubois dans Dzogchen, Général, Reconnaissance, Tantrisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les Arcanes de la plénitude

Les Arcanes de la plénitude - Siddhamaharahasya

Inédit, traduit du sanskrit, un enseignement sur le tantra non-duel par un maître quasi inconnu qui a pourtant vécu au XXe siècle : Amritavâgbhava. Aborde tous les sujets du tantra.

Acheter ce livre

10:36 Écrit par David Dubois dans Dzogchen, Général, Reconnaissance, Tantrisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Pour la pureté de l'âme

Pour la pureté de l'âme Cittavishiddhiprakarana

Nouvelle traduction d'un texte sanskrit inédit de la tradition du bouddhisme tantrique. Un message radical sur la pureté de l'esprit, par-delà toute notion de pur et d'impur.

Acheter le livre

10:34 Écrit par David Dubois dans Dzogchen, Général, Tantrisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

La Voie de la conscience non-duelle

La Voie de la conscience non duelle

Nouvelle traduction inédite d'un texte du bouddhisme tantrique sur la conscience, voie de l'éveil naturel.

Acheter le livre

10:32 Écrit par David Dubois dans Dzogchen, Général, Tantrisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

25/11/2014

Poème pour l'éveil par Abhinavagupta

Poème pour l'éveil Bodhapanchadashika

 

Le tantra n'est pas seulement une manière de faire l'amour. C'est aussi une philosophie de vie qui nous ouvre à la vraie nature des choses et des êtres. Voici la traduction d'un poème d'Abhinavagupta, maître tantrique du Xe siècle, avec un commentaire traditionnel du début du XXe siècle, témoignage de la vitalité de cette tradition. Ce poème résume tout l'enseignement du tantra non-duel. Il a été composé pour l'éveil de ceux qui le lisent. Un introduction et une initiation authentiques au tantra.

Acheter le livre en ligne

17:57 Écrit par David Dubois | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Introduction au tantra

Ce livre expose le secret du tantrisme shivaïte non-duel du Cachemire. Comment aller de la dualité vers la non-dualité ? Faut-il pour cela supprimer toute dualité, fuir le monde, faire le vide, renoncer à ses désirs ? C'est la voie de l'advaita vedânta qui sacrifie la dualité pour atteindre la non-dualité. Mais David Dubois nous montre que le non-dualisme du Cachemire embrasse la dualité dans la non-dualité et ne sacrifie jamais le multiple au nom de l'Un. Scrutateurs des détails du quotidien avec ses petits miracles et ses grandes misères, les maîtres du shivaïsme ont suggéré que la liberté se logeait au coeur même de l'émotion, dans la terreur, dans le choc de l'effroi, mais aussi dans le désir, la jalousie et même l'égoïsme. Ils développent une alchimie concrète qui plonge dans la tourmente pour la dépasser. L'auteur présente l'essentiel des conseils pratiques et des expériences des grands maîtres indiens. Ni réincarnation, ni karma, ni lendemains qui chantent - juste un regard lucide sur ce qui arrive pour le meilleur et pour le pire. Yoga de l'instant, de la surprise, du désarroi, du contre-pied et de l'excès aussi bien que de la sieste, ce témoignage forme comme un écho étonnant à nos interrogations.

Acheter le livre en ligne

17:55 Écrit par David Dubois | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Le Miel de la non-dualité

 

Qui suis-je ? Seulement le corps, les émotions et les pensées ? Mais comment savoir ? Voici un petit poème inédit, traduit de l'original sanskrit composé dans l'Inde médiévale. En vingt-huit stances, l'auteur pointe notre véritable nature, conscience sans limites et essence de toute chose. Nous sommes être, c'est-à-dire conscience, c'est-à-dire félicité, joie absolue. Le texte traduit est inédit et s'accompagne de brefs commentaires du traducteur.

Acheter le livre en ligne

17:53 Écrit par David Dubois | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

L'Hymne à la forme du sans-forme

Voici la traduction inédite d'un poème sanskrit qui expose la philosophie tantrique de la Reconnaissance : nous sommes conscience sans limites, mais nous l'avons oublié. Par la réflexion et la méditation, cette philosophie nous aide à reconnaître que que nous sommes déjà que que la négligence et les préjugés nous ont fait oublié. La Reconnaissance n'est pas une fuite hors du monde, mais au contraire un élargissement de la conscience, capable d'accueillir sans limites. Un commentaire sanskrit inédit est lui aussi traduit. Ce texte s'adresse à tous ceux qui s'intéressent à la connaissance de soi, philosophes ou non.

Acheter le livre en ligne

17:52 Écrit par David Dubois | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

L'essentiel de la non-dualité

L'Essence de la vérité ultime - Paramarthasara

 

Voici la traduction d'un enseignement intemporel sur la connaissance de soi. Simple et clair, accessible à tous.

Qui suis-je ? Telle est la question cruciale. La plupart des gens s'identifient à leur corps ou à une âme, à leurs pensées ou leurs émotions. Comme ces choses sont limitées et soumises à des conditions, nous éprouvons alors un mal être difficile à surmonter. Mais l'enseignement non-dualiste de l'Inde nous apprend une bonne nouvelle : nous ne sommes ni le corps ni l'esprit, mais la conscience pure et simple, identique à la Source de tout et de tous. Il suffit de le reconnaître dans l'expérience ici et maintenant.

Tel est le message radical de ce texte sanskrit ancien ici traduit pour la première fois en français. 

Deux versions de la traduction sont proposées : la première s'adresse à tous les lecteurs et est accompagnée d'un commentaire simple et bref qui cherche à aller droit à l'essentiel. La seconde version, plus littérale, s'accompagne de notes plus précises.

 

Cette publication est la première d'une série de traductions de textes de la tradition non-dualiste.

Acheter en version papier sur Lulu

17:50 Écrit par David Dubois | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/05/2014

Rappel du nouveau blog

kamadhenu.JPG

 

Je vous rappelle que la Vache Cosmique a migré il y a quelques années...

Ceci est l'ancien blog.

La nouvelle Vache Cosmique.

11:30 Écrit par David Dubois | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/02/2014

Retraite de méditation dans la tradition du Cachemire

 
 Vyoma linga, Mongolie
 
Une retraite dans l'esprit du tantra non-duel
 
Tous nos malheurs ont une seule source : nous croyons être une personne séparée de ce que nous désirons.
 
Comme dit le sage anglais Wei Wu Wei :
 
Pourquoi êtes-vous malheureux ? Parce que quatre-vingt dix neuf pour cent de tout ce que vous faites, vous le faites pour vous - or il n'y a pas de "vous" !
 
Comment vivre cela ?
En se donnant à cette évidence : tout ce qui est, est dans la conscience présente. Il n'y en a pas d'autre. Il n'y a rien d'autre qu'elle. Point d'effort, rien à atteindre : quoiqu'il arrive, tout est déjà en la conscience transparente. Quel soulagement !
 
Je vous propose de nous retirer, ensemble, pour savourer cette évidence à l'écart du brouhaha du monde. Rien n'est hors de la conscience, qu'on le sache ou non. La conscience est toujours présente. Mais il est bon de prendre des vacances pour se laisser aller à cette vacuité vibrante. Cette présence est toujours présente, mais d'ordinaire nous la négligeons à cause de nos croyances et de nos habitudes. 
Nous sommes ce que nous cherchons.
Pourquoi ne pas consacrer une semaine à savourer juste ce silence, en toute simplicité, sans but ni recherche, sans effort, pour en avoir le cœur net ?
 
Pendant cette semaine dans un hameau caché au coeur de l'Ardèche, nous prendrons à cœur l'essentiel, nous vivrons l'état naturel au cœur de la nature. La journée sera une alternance de périodes de silence, dans la nature si le temps le permet, et d'échanges sur les questions et les doutes qui nous retiennent au bord de nous-mêmes, qui nous font croire que nous sommes autres chose que la perfection bienheureuse.
 
Nous nous mettrons à l'écoute des conseils du coeur transmis par la tradition des yoginîs du Cachemire, une tradition qui part du pressentiment que nous sommes ce que nous cherchons. S'ouvrir à notre intuition naturelle du vrai : moins que cela ne suffirait pas, mais plus que cela n'est pas nécessaire. 
Nous explorerons en particulier la méditation de Bhairava (bhairava-mudrâ en sanskrit, la langue sacrée de l'Inde), expression naturelle de notre véritable nature. Non pas technique pour maîtriser le mental, mais laisser-aller spontané dans la fluidité de la conscience océane. Larguons les amarres !
 
Nous logerons dans une vieille demeure refaite à neuf, avec une alimentation saine et simple préparée par une cuisinière attentionnée. 
Dix places sont disponibles dans la maison, mais il est également possible de loger à proximité.
 
La retraite débutera le samedi 12 avril 2014 et s'achèvera le vendredi 18. Pour le lieu, Vernoux-en-Vivarais, voir ici
Pour plus de renseignements, écrire ou téléphoner :
 
deven_fr@yahoo.fr
06 03 33 05 58
 
Pour une idée de la tradition qui nous inspire, voir
La Doctrine secrète de la déesse Tripurâ (très accessible, à travers des fables et des dialogues vivants)
 
A bientôt !

10:35 Écrit par David Dubois dans Dzogchen, Reconnaissance, Tantrisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/11/2012

Rappel : nouveau blog

Mon blog actif - la nouvelle Vache Cosmique - est ici.

12:27 Écrit par David Dubois dans Anecdotique, Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/11/2012

Conférences sur le shivaisme du Cachemire - 2013

Déesse.jpg

Les conférences sur le shivaisme non-dualiste du Cachemire se poursuivrons en février 2013 à Paris, avec une comparaison entre le non-dualisme "tantrique" de la Reconnaissance (pratyabhijnâ), et d'autres courants non-dualistes, notament celui de Shamkara.

L'absolu est-il statique ou dynamique ? La conscience est-elle le témoin immuable du devenir, ou bien ce devenir est-il une manifestation de la conscience ? Mais alors, comment expliquer que la conscience, identifiée à la félicité et au plaisir, puisse dans les jeux de sa liberté, accoucher de la souffrance ?

La prochaine saison du programme débutera à en février 2013 2012, les lundi 11, 18 et 25 février ainsi que le 25 avril 2013, au CPEC, 37 bis rue du Sentier, 75002 Paris, 18h30-20h30.

Pour plus de détails, voir ici.
Enfin, vous pouvez entendre les conférences en lisant les textes traduits du sanskrit qui leur ont servi de support.

18:41 Écrit par David Dubois dans Général, Reconnaissance, Tantrisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/07/2012

Conférences shivaisme du Cachemire - printemps 2012

 

 

 

 

Yoni - Sud de l'Inde

 

Toutes les séances du printemps 2012 sont désormais disponibles ici en audio, avec leurs textes traduits du sanskrit. Le thème est celui de la mémoire. La mémoire prouve t-elle la permanence de la conscience ? Elles font partie du cycle II du programme de six années organisé dans le cadre d'un programme du Collège International de Philosophie.
Les prochaines conférences auront lieu les lundi 15 et lundi 22 octobre 2012, au CPEC, 37 bis rue du Sentier, 75002 Paris, 18h30-20h30.
Pour plus de détails, voir ici.

14:10 Écrit par David Dubois dans Général, Reconnaissance, Tantrisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24/04/2012

Changement de date pour la séance du 30 avril 2012 - sur le shivaïsme du Cachemire

Les nâgas, gardiens de la mémoire


Attention, changement de date, la séance du 30 avril est déplacée le 3 mai !
 
Qu'est-ce que la conscience ? Un phénomène secondaire, un produit dérivé, voire une illusion ?
 
Partant, qu'est-ce que le "moi" ?
 
Le bouddhisme répond qu'il n'est qu'une illusion engendrée par le langage et l'imagination. Le "Soi" - ce "moi" transcendant, permanent - dont parlent les philosophes de l'Occident comme de l'Inde ne serait donc qu'un faux-semblant qu'il faudrait démystifier pour atteindre la liberté dans la sécurité.
 
Mais la Reconnaissance (pratyabhijnâ en sanskrit), la philosophie du shivaïsme du Cachemire, voit au contraire dans la conscience une source d'émerveillement sans pareille. La conscience est liberté, créativité. Elle est notre vraie nature, permanente.
 
L'un des arguments de cette permanence est la mémoire. La reconnaissance de soi en dépit des changements n'est-elle pas la preuve que le moi n'est pas une pure illusion évanescente ?
 
Après avoir introduit les thèses de la Reconnaissance et les objections bouddhistes, nous allons donc consacrer ce printemps à l'examen de la mémoire. Loin d'être un simple outil mental que nous utiliserions de temps à autre, la mémoire se dévoile être l'âme de la conscience et une porte vers notre vraie nature.
 
A moins que ce ne soit qu'une autre illusion ?
 
Six séances, gratuites et accessibles à tous, au cœur de Paris, de 18h30 à 20h30 :
 
1 - Lundi 6 février 2012
CPEC (Centre Parisien d'Etudes Critiques) 37 bis rue du Sentier 75002 Paris
2 - Lundi 12 mars 2012
CPEC (Centre Parisien d'Etudes Critiques) 37 bis rue du Sentier 75002 Paris
3 - Lundi 19 mars
Lycée Henry IV, salle N34
4 - Jeudi 3 mai 2012
CPEC (Centre Parisien d'Etudes Critiques) 37 bis rue du Sentier 75002 Paris 
5 - Lundi 7 mai 2012
CPEC (Centre Parisien d'Etudes Critiques) 37 bis rue du Sentier 75002 Paris
66 - Lundi 21 mai 2012
CPEC (Centre Parisien d'Etudes Critiques) 37 bis rue du Sentier 75002 Paris
 
Pour plus de déteils, voir le site du Collège International de Philosophie - CIPh.
 

10:49 Écrit par David Dubois | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/01/2012

Shivaïsme du Cachemire - CIPh printemps 2012

Les nâgas, gardiens de la mémoire


Attention, changement de date, la séance du 30 avril est déplacée le 3 mai !
 
Qu'est-ce que la conscience ? Un phénomène secondaire, un produit dérivé, voire une illusion ?
 
Partant, qu'est-ce que le "moi" ?
 
Le bouddhisme répond qu'il n'est qu'une illusion engendrée par le langage et l'imagination. Le "Soi" - ce "moi" transcendant, permanent - dont parlent les philosophes de l'Occident comme de l'Inde ne serait donc qu'un faux-semblant qu'il faudrait démystifier pour atteindre la liberté dans la sécurité.
 
Mais la Reconnaissance (pratyabhijnâ en sanskrit), la philosophie du shivaïsme du Cachemire, voit au contraire dans la conscience une source d'émerveillement sans pareille. La conscience est liberté, créativité. Elle est notre vraie nature, permanente.
 
L'un des arguments de cette permanence est la mémoire. La reconnaissance de soi en dépit des changements n'est-elle pas la preuve que le moi n'est pas une pure illusion évanescente ?
 
Après avoir introduit les thèses de la Reconnaissance et les objections bouddhistes, nous allons donc consacrer ce printemps à l'examen de la mémoire. Loin d'être un simple outil mental que nous utiliserions de temps à autre, la mémoire se dévoile être l'âme de la conscience et une porte vers notre vraie nature.
 
A moins que ce ne soit qu'une autre illusion ?
 
Six séances, gratuites et accessibles à tous, au cœur de Paris, de 18h30 à 20h30 :
 
1 - Lundi 6 février 2012
CPEC (Centre Parisien d'Etudes Critiques) 37 bis rue du Sentier 75002 Paris
2 - Lundi 12 mars 2012
CPEC (Centre Parisien d'Etudes Critiques) 37 bis rue du Sentier 75002 Paris
3 - Lundi 19 mars
Lycée Henry IV, salle N34
4 - Jeudi 3 mai 2012
CPEC (Centre Parisien d'Etudes Critiques) 37 bis rue du Sentier 75002 Paris 
5 - Lundi 7 mai 2012
CPEC (Centre Parisien d'Etudes Critiques) 37 bis rue du Sentier 75002 Paris
66 - Lundi 21 mai 2012
CPEC (Centre Parisien d'Etudes Critiques) 37 bis rue du Sentier 75002 Paris
 
Pour plus de déteils, voir le site du Collège International de Philosophie - CIPh.
 

10:06 Écrit par David Dubois dans Reconnaissance, Tantrisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/11/2011

Sur le shivaïsme du Cachemire - séances automne 2011 à écouter

 
 
Les conférences sur le shivaïsme du cachemire reprendront en février 2012. 
La première aura lieu le lundi 13 février (date à confirmer), de 18h30 à 20h30, au Centre d’Études Critiques de Paris, 37 bis rue du Sentier, 75002 Paris
 
Nous continuerons de lire les Stances pour reconnaître le Seigneur en soi (Îshvara-pratyabhijnâ-kârikâ).
Après les objections bouddhiste (le Soi n'existe pas, ce n'est qu'une illusion), nous verrons la réponse de la Reconnaissance, notamment l'argument de la mémoire comme "voie royale d'accès au Soi".
 
En attendant, vous pouvez écouter les deux séances de l'automne 2011 et lire les textes qui vont avec (voir au bas de la page).
 
Avant de prendre l'avion pour rejoindre un petit village perdu au fin fond de l'Inde du Sud, quelques mots sur mes projets de traduction en cours :
 
1. Une traduction de la Parade des cygnes ( Hamsa-vilâsa) un pur chef-d’œuvre  dans lequel un couple de pratiquants tantriques du XVIIIe siècle célèbre une voie d'intériorité qui emploie l'art, le corps et la beauté. C'est aussi une anthologie et une fenêtre unique sur la vie intime du tantrisme à Bénares à l'époque de la Révolution française.
 
2. Une anthologie du Kâlî-krama. Cette tradition est la seule tradition tantrique non dualiste dès l'origine. Elle est considérée par les maîtres les plus réputés comme étant la crème de la crème du tantrisme. Il y aura de nombreux textes inédits, dont quelques extraits ont étés publiés sur ce blogue.
 
3. Une collection de traductions et de livres prenant pour fil conducteur le Vijnana-bhairava-tantra. Par exemple, il y a aura un recueil de textes de yoga inédits, un livre sur le sexualité tantrique, un autre sur les méditations sans formes. C'est un travail virtuellement sans fin, mais qui est déjà riche de plusieurs centaines de pages et qui débutera par la publication de deux commentaires inédits de ce texte unique, véritable trésor de la spiritualité universelle.
 
J'essaierais, si cela est possible de continuer à écrire sur le blogue de la nouvelle vache depuis l'Inde.

28/09/2011

Shivaïsme du Cachemire - CIPh octobre 2011

 

Les prochaines conférences du CIPh sur la philosophie de la reconnaissance (pratyabhijnâ) auront lieu :
les lundis 3 et 17 octobre 2011,
de 18h30 à 20h30,
au Lycée Henry IV,
salle N34 (ou salle des Actes, si elle est libre),
à Paris 5e,
métro Cardinal Lemoine.

Le thème du programme (sur six années : 2011-2016) est la conscience dans la philosophie de la reconnaissance. Cette année, nous poursuivrons notre lecture du texte fondamental de ce courant quasi inconnu, mais qui se situe dans la mouvance du tantrisme.
Au printemps dernier, nous avons présenté les idées essentielles de la reconnaissance : la liberté de la conscience peut être redécouverte par un examen des expériences ordinaires.
Mais y a-t-il une conscience permanente, hors des pensées évanescentes ? Il y a certes des pensées sur soi, mais existe t-il un Soi ? Nous allons donc examiner les objections que les bouddhistes formulent contre le Soi dans le second chapitre des Stances pour la reconnaissance (Pratyabhijnâkârikâ), en les confrontant à leur homologues dans les pensées occidentales. Surtout, nous nous interrogerons sur la pertinence de ces objections : L’esprit n'est-il qu'un "automate spirituel" ? Peut-on parler d'une "physique de l'esprit" ? Sommes-nous des machines ?
Il est tout à fait possible de suivre ces conférences sans avoir suivit les précédentes. Toutefois, pour ceux qui souhaitent découvrir le contenu des quatre premières séances, c'est possible ici.
En outre, les auditeurs sont invités faire connaissance avec le texte lu à l'aide, par exemple, de cette paraphrase, ou en se procurant notre traduction des Stances pour la reconnaissance. Nous lirons le second chapitre des Stances.
Pour se familiariser avec la pensée bouddhiste dont sont issues les objections que nous étudierons, on peut écouter un bref exposé sur l'idéalisme bouddhique par Stéphane Arguillère, formulé dans un esprit comparatiste, pour un public déjà formé aux philosophies de l'Occident moderne. Malheureusement, il n'existe pas, en français, de présentation accessible de la pensée de Dharmakîrti, le principal interlocuteur bouddhiste dans les Stances pour la reconnaissance.

Cependant, pour une initiation accessible à la controverse sur le Soi, on peut lire Comment la philosophie indienne s'est-elle développée ? : La querelle brahmanes-bouddhistes, de Michel Hulin.
Un homologue contemporain du bouddhisme, auquel nous aurons l'occasion de nous référer, est Daniel Dennett. Un livre d'introduction, facile d'accès.
A bientôt !

09:48 Écrit par David Dubois dans Général, Reconnaissance, Tantrisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/06/2011

Conférences sur la pratyabhijnâ - printemps 2011

siddhilaksmi

La philosophie de la Reconnaissance (pratyabhijnâ) veut réaliser la majesté de la conscience dans les actes les plus humbles. Dilectique, spéculative, cette phénoménologie n'en d'en n'est pas moins une manière de vivre, une voie de connaissance de soi.

Des enregistrements des conférences données dans le cadre du CIPh au printemps 2011, avec les textes correspondants au format PDF sont téléchargeables ici.

Pour la suite du programme à l'automne 2011, voir sur ce même site.

Un poème de Kabir - "il n'y a qu'un seul yogi" (précisons : ce yogi n'est pas le monsieur sur la photo, en l'occurence Osho. Ce "seul yogi" n'est autre que l'Espace-conscience clairement visible au-dessus de nos chères épaules) :

16/02/2011

Conférences sur la Pratyabhijnâ

 

Abhinava.jpg

Des pensées sans penseur ?

Polémiques sur l'identité personnelle dans l'Inde au XIe siècle

18h30-20h30

Carré des Sciences, 1 rue Descartes, 75005 Paris

Lundi 28 février : salle JA01

Lundi 4 avril, lundi 2 mai, lundi 6 juin : Salle JA05

La querelle du Soi (ātman) est la problématique centrale des philosophies de l'Inde. D'un côté, les tenants du brahmanisme pensent qu'il y a un Soi qui organise les pensées, ainsi qu'un Soi "suprême" (un Dieu) qui agence le monde. De l'autre, les Bouddhistes soutiennent qu'il n'y a nulle part un tel Soi en dehors de l'imagination des ignorants, pas plus qu'il n'existe une quelconque intelligence créatrice.

Parmi les formes qu'a revêtue cette controverse, celle mise en scène dans les textes de la Reconnaissance (pratyabhijñā) est sans doute l'une des plus aboutie, notamment à cause de sa capacité à inventer des concepts ou à donner un sens inédit à de vieilles notions. Ce programme est une recherche qui s'appuie sur le texte fondateur de cette philosophie (Les stances pour la reconnaissance). Il a deux objectifs. Premièrement, comprendre cette pensée en éclairant les auteurs auxquels elle s'oppose tout en récupérant leur concepts, d'une part, et d'autre part en proposant des comparaisons avec des problématiques, des thèses et des arguments de la tradition occidentale. Deuxièmement, il va s'agir de critiquer les thèses et les arguments de la Reconnaissance en évaluant les réponses aux objections formulées dans le texte, mais aussi en formulant des objections nous-mêmes, nous inspirant pour cela des pensées contemporaines. En bref, notre questionnement est le suivant : D'où viennent les organisations que nous observons en nous et hors de nous ? Y a-t-il un organisateur de tout cela, ou bien l'ordre émerge-t-il spontanément ?

Cette première année sera consacrée à une lecture de l'exposé de la thèse centrale de la Reconnaissance laquelle, en cinq stances, nous permettra notamment de nous interroger sur les questions suivantes : La Reconnaissance est-elle une philosophie ou une théologie ? Faut-il choisir entre recherche de la vérité et aspiration à une certaine forme de salut ? Peut-on dire que la conscience existe ? Est-elle une chose ? Peut-on connaître notre conscience ? Et comment connaît-on celle d'autrui ?


Entrée libre

Voir les détails pratiques sur le site du CIPh

10:15 Écrit par David Dubois dans Reconnaissance, Tantrisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

25/02/2010

Abhinavagupta - La Liberté de la conscience

abhinavagupta ft

 

Durant l'Âge d'or de l'Inde, le Cachemire fut le coeur vivant
du Tantra, ce vaste mouvement qui cherche à réconcilier
spiritualité et sensualité.
Ce livre est une introduction à l'enseignement du génie
le plus fulgurant du Tantra, Abhinavagupta (Xe siècle).
Il nous fait voir dans l’existence humaine le jeu de l’absolu
jouant à s’oublier dans les choses de ce monde pour ensuite
mieux s’y reconnaître. Abhinavagupta se donne corps et âme
à cette reconnaissance du Soi divin à travers les joies et les
misères de la vie quotidienne, partageant son expérience
paradoxale avec rigueur et vigueur, en mélangeant des registres
que l’Occident oppose. Chez lui, l’expérience et la théorie,
l’intellect et la vie, l’art et l’ascèse, la philosophie et la religion
se conjuguent pour réveiller la conscience libre depuis toujours,
mais assoupie dans ses habitudes mécaniques. Sa métaphysique
s’enracine toujours dans l’expérience. Maître de la parole,
Abhinavagupta n’oublie jamais de s’abreuver à la Source.
Sans moralisme, Abhinavagupta esquisse, au fil des extraits
présentés dans ce livre, une véritable voie d’exploration et de
célébration de la liberté. Loin de tout formalisme religieux ou
conceptuel, il joue de tous les registres du savoir disponible
en son temps pour s’émerveiller et entraîner son lecteur.
Cette oeuvre intéressera le chercheur d’aujourd’hui par sa
dimension universelle et pratique. Sans exotisme, sans
dogmatisme, elle va droit à l’essentiel. Chaque extrait proposé
veut être une ouverture possible vers l’essence de notre être.

Sur Amazon

Chez Almora

22/08/2009

Lectures du Vijnâna Bhairava

Sarasvatî, Bhaktapur


Rencontres autour du
Vijnâna Bhairava Tantra
Lectures de textes du shivaïsme du Cachemire animées par David Dubois


 

Ce tantra est le plus célèbre et le plus commenté depuis la redécouverte du shivaïsme cachemirien au début du XX ème siècle. Extrêmement original par rapport aux autres tantras, il se présente comme un extraordinaire catalogue d'expériences spirituelles allant des techniques yogiques les plus sophistiquées jusqu'aux circonstances de la vie quotidienne la plus banale. Nous lirons ensemble le tantra en sanskrit et ses commentaires, ainsi que plusieurs textes apparentés. Le but de ces lectures est de partager nos interprétations dans une ambiance conviviale.

Chaque séance a lieu un dimanche sur deux de 14 à 16 heures à Nogent sur Marne, non loin de Vincennes. Aucune connaissance du sanskrit n'est requise. Des photocopies du texte translittéré sont distribuées.

Si vous souhaitez venir, nous vous demandons juste d'écrire à l'auteur du blog afin de recevoir l'adresse où se tiendront ces rencontres.

NB : ce blog n'est plus régulièrement mis à jour. La vache cosmique s'est réincarnée sous d'autres cieux.

15/06/2009

Tout simplement

Voici un recueil de petites "expériences" aussi simples que profondes pour partir à la découverte de notre véritable identité. Mais attention, il ne s'agit pas de psychologie. Ces expériences font appel aux cinq sens comme à l'esprit de découverte scientifique pour remettre en question les croyances sur ce que nous sommes vraiment.

Des sages de toutes les traditions nous disent que ce que nous sommes vraimpent est ce à quoi nous aspirons, au-delà même de nos espérances les plus folles. Mais comment les croire ? D'ailleurs, faut-il les croire ? Ce livre propose des outils simples pour vérifier par soi-même, sans exotisme, sans avoir à s'engager auprès d'un "maître" ou d'une tradition.

Un véritable petit trésor de liberté dans la lignée du Vijnâna Bhairava Tantra. A voir sur Amazon et sur le blog de José Leroy.

 

decoration

 

 

 

14:41 Écrit par David Dubois dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vision sans tete, harding, leroy |  Facebook |

07/03/2008

Au Coeur des tantras

Qu'est-ce que le tantrisme ?




Une traduction d'une oeuvre de Kshemarâja, maître du shivaïsme du Cachemire du XIe siècle, vient de paraître aux Deux Océans. Dans ce texte assez bref, Kshemarâja présente de façon succinte son enseignement, inspiré par ses maîtres. Il a extrait, dit-il, la crème de cet océan vaste et profond à l'intention de ceux qui n'ont pas le goût des études philosophiques, mais qui néanmoins aspirent à s'absorber au plus intime de l'absolu, à même la vie profane.


Il fût sans doute disciple d'Abhinavagupta et eut, à son tour, des élèves dont certains venus du Sud de l'Inde, comme Madhurâjayogin de Maduraï. De fait, l'enseignement du texte ici traduit, Le Coeur de l'enseignement sur la reconnaissance du Soi comme étant identique au Seigneur (Pratyabhijnâhridayam), s'est répandu dans le Sud au point qu'on en trouve aujourd'hui des manuscrits un peu partout. Ce texte a profondément influencé les traditions tantriques encore vivantes aujourd'hui, comme la Shrî Vidyâ.

16:34 Écrit par David Dubois dans Reconnaissance | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : pratyabhijna, reconnaissance, tantra, tantrisme |  Facebook |