08/01/2006

Une grande âme

Interlude :
Voici une photo du maître de feu Lilian Silburn, pionnière de la redécouverte du Shivaïsme du Cachemire. Son maître, Râdhâmohan Adhauliyâ, que l'on voit ici, n'avait aucun rapport avec le Shivaïsme. Mais il appartenait à une branche exceptionnelle de la confrérie soufie musulmane Naqshbandiyyâ. Cette lignée, remontant directement au Prophète Mahomet, est réputée dans tous le monde musulman pour son orthodoxie : application de la chariâ, pratiques de jeûnes, prière silencieuse, etc. Pourtant, au début du XXème siècle, un maître indien de cette prestigieuse lignée décida de transmettre toute son autorité à un Hindou. Celui-ci transmit la Grâce dans sa communauté, hindoue, trés puritaine, mais proche de la culture musulmane. Le maître Râdhâmohan vivait avec sa famille à Kânpur, dans la vallée du Gange. Il travaillait dans l'administration. C'est lui que décrivent les témoignages rassemblés à la fin du volume de la collection "Hermès", consacrée au "maître spirituel", paru aux Deux Océans. Il était également imprégné de la traditions des Sants, au premier rang desquels figure Kabîr. Mais il transmettait la Grâce d'abord par sa Présence. Il eut une autre disciple, anglaise, Irina Tweedie, laquelle a eu à son tour des disciples qui on fondé le Golden Soufi Center présent sur le net. Le fameux Sahaj Marg (différent du Sahaj Yoga de Nirmâlâ Devî) en est également dérivé.
Lilian Silburn a transmis à son tour cette spiritualité extrêmement dépouillée à un cercle de disciples dans la banlieue de Paris, jusqu'à sa mort en 1993.

20:08 Écrit par David Dubois dans Islam | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : lilian silburn |  Facebook |

Commentaires

Silburn Soufie ? Bonjour anargala,

Je suis assez surpris de decouvrir sur ton blog que lilian silburn aurait été soufie. Pourrais tu me dire d'où tu tiens cela ?...
Le fait qu'Irina Tweedie ait eu le même maitre soufi
que Silburn m'apparait certe séduisant mais aussi comme une ENOOOORME coincidence.
Tiens, puisque j'y suis il me semble que le soufisme est beaucoup plus prolixe que le dzogchen et le sivaisme sur le sujet concernant l'abandon et l'humilité qui en découle (suite a l'ecroulement de toute idee de pouvoir et de force de l'ego : la fameuse "taverne des ruine" soufi : lorsque toutes nos pretentions sont delaissées et que notre faiblesse et notre misere sont enfin reconnues et vécues?...).
Merci

Écrit par : serge | 17/04/2007

Silburn soufie C'est une fort longue histoire... et de toute les façons cela importe peu. Mais si cela vous intéresse, sacgez que certains de ces disciples continuent à transmettre le "courant de félicité et d'amour", dans les environs de Paris.

Écrit par : anargala | 18/04/2007

message à anargala Est-il possible d'entrer en contact avec ce cercle de disciples évoqué par Anaala dans la banlieue de Paris ?

Écrit par : ANDRO | 21/11/2008

Les disciples C'est sans doute possible. Vous pourriez peut-être écrire aux éditions des Deux Océans, qui transmettrons votre courrier aux personnes concernées.

Écrit par : anargala | 21/11/2008

il me semblait que mary madeleine davy en faisait partie d'ailleurs...

Écrit par : stef | 30/12/2010

vous avez la réponse à :
fardanya
salutations

Écrit par : huguette | 28/05/2012

Les commentaires sont fermés.