23/02/2006

La relativité de l'espace et du temps

Comment un monde peut-il exister à l'intérieur d'une vulgaire pierre ? Parce que tout est imagination. Tel est l'enseignement du chapitre XII de la Doctrine secrète, Le monde à l'intérieur du rocher. Au disciple Râma qui se demande pourquoi le monde continue à lui apparaître comme réel, même aprés avoir compris qu'il n'est qu'une apparence dans la conscience, le vieux sage répond : le monde persiste tel quel à cause de la stabilité de la croyance en sa réalité. Sa réalité, c'est-à-dire son existence indépendante de la conscience dans laquelle il apparaît. Autrement dit, le monde est un produit de l'imagination tellement ancien, qu'il possède une inertie énorme. Voilà pourquoi il continue de nous apparaître comme avant. Par conséquent, il faut opposer à cette imagination réaliste une imagination déréalisante. Comment ? Par le récit. Par LES récits, plutôt, emboîtés les uns dans les autres à la manière de poupées russes. Cette mise en abîme a le pouvoir de nous liberer de la croyance immémoriale en la réalité de ce monde, qui n'est en réalité qu'un songe bien lié. Le récit a, en effet, plus de force que le simple concept. D'ou le recourt aux rituels symboliques, aux contes et aux paraboles.

Ici, le maître raconte l'histoire de la rencontre entre un yogin et un prince égaré. Le yogin accomplis mène le prince dans le monde qu'il a créé dans un gros rocher, par le seul pouvoir de son imagination. Plus qu'un monde, c'est un cosmos, à la fois semblable au notre et subtilement différent. Un univers dans un univers, car notre univers "infini" est un rêve à l'intérieur d'un rêve. Ce n'est pas que le rocher devienne immense, ni que cet univers intérieur soit compressé. De même qu'un vaste paysage peut se reflèter dans un petit miroir (comme dans notre oeil), de même un milliard d'univers reposent à l'aise dans un grain de poussière. Car tout est imagination. Mais notre imagination est limitée, parce que nous nous identifions à un corps, à des sensations, à une histoire. Cela est certes merveilleux, mais si nous nous identifions à la conscience pure et simple, notre pouvoir sera alors celui qui faconnent les univers : une imagination illimitée.

Voilà la pratique proposée par la philosophie de la Reconnaissance :

Nous reconnaître comme conscience infinie, transparente, mystérieuse et évidente à la fois, pareille à l'espace omniprésent et insaisissable. "Là", nous sommes au centre de tout, à la source de tout. "Là", nous avons mille visages, mille yeux, mille mains. Nous nous sentons en communion avec tout.

Evidemment, cela ne règle pas tous les problèmes de l'individu, loin s'en faut. Mais, d'une façon surprenante et incomparable, cela rend notre existence magique.

12:49 Écrit par David Dubois dans Reconnaissance | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : pratyabhijna |  Facebook |

Commentaires

Tchouang Tseu a-t-il rêvé qu'il était un papillon ? Tchouang tseu a-t-il rêvé qu'il était un papillon ? A son réveil il se demanda si ce n'était pas le papillon qui était en train de rêver qu'il était Tchouang Tseu...
Il semble que pour ces anciens le monde du rêve était plus réel qu'il n'est aujourd'hui, et quand on remonte dans le temps on trouve des civilisations premières, comme les Hoppis d'Amérique, qui plaçaient le rêve comme la matrice principale, et la veille comme réalité secondaire, une illusion en somme...
Aujourd'hui le rêve a perdu de ses belles couleurs, et certains de nos contemporains ont essayé de lui rendre sa vivacité et d'en explorer les possibles en abosorbant de substances psychotropes illicites comme la datura, le peyotl, le psylocybe ou le ssubstances de synthèse comme le LSD. Ces aventures à la frontière de la loi et de la santé ont montré qu'on ne peut pas si aisément revenir de smilliers d'années en arrière, il faut s'y faire : le monde matériel est devenu très réel, très prégnant, mais aussi très intéressant et riche de nouvelles potentialités, d'internet aux nouvelles technologies...

Amicales pensées,

Écrit par : Im | 23/02/2006

Magnifique J'étais un peu dégouté tout à l'heure, alors je me suis dis "allez, on va voir la vache cosmique, mais bon en ce moment Anargala n'écrit pas beaucoup"

Quelle fut ma surprise quand je vis que si, Anargala a écrit !

Ca se voit que tu l'aimes, cette philosophie, mon ami, parce que tu en parles si bien, comme si c'était ta bien-aimée. Est-ce ta plume, ou toi-même qui fut par une muse si inspiré ?

J'aurai bien quelques critiques, encore, mais je ne saurai gâcher la délectation de cette lecture. Je reviendrai faire le vilain plus tard, peut-être.

Longue vie à toi, Anargala, à la vache et à ta plume.

Écrit par : Tenryu | 24/02/2006

Métaphysiquement il n'y a que cela de possible. Précisions :
Le monde est réel et sa seule réalité est le rêve d'une unique consciente vibrante.
Métaphysiquement il n'y a que cela de possible.
L'espace, le temps sont l'actvité de l'essence.
Il existerait trois niveaux d'éveils pour un être ayant un corps matériel, sur terre (même au milieu de ses ordinateurs) :

- retrait immobile dans le coeur conscient source de l'univers où le monde différencié n'existe pas (formés de sujets conscients individuels avec les mondes objectifs qui leur correspondent)

- déploiement divin ou seigneur/maître de la roue des énergies conscientes : déploiement où plutôt création du monde. On crée sa propre perception du monde puis par une expansion divine, nous sommes l'unique Conscience qui crée l'univers. Nous nous cachons ou nous nous révélons par jeu.

- divinisation totale et conscience du miroir : nous sommes Dieu dans son infinité, dépassant tout inconscience/conscience, unité/plusieurs, révélations/obscurité,

Puis à la mort, nous sommes l'absolu ineffable dont on ne peut rien dire.
à la deuxième étape au moment de l'atteinte de la Conscience universelle ou grand lac des pouvoirs dit "surnaturels" sont possibles ........

Tout cela c'est concret ....
À nous de vérifier si c'est possible.........

Écrit par : cousin pascal | 24/02/2006

blog Tiens je vois que tu as ouvert un blog sur France2... marre des chenilles ?

Écrit par : flopinette | 24/02/2006

Les commentaires sont fermés.