27/02/2006

Ô joie ! Un blog sérieux sur le Tantrisme !

Je viens de découvrir le blog de Somadeva Vasudeva, un excellent indianiste spécialiste du Tantrisme. C'est en anglais bien sûre, mais c'est plein d'informations pour faire réfléchir (par exemple sur le statut des femmes dans le Tantrisme) à partir des textes sanskrits. En voilà de la bonne herbe à vache !

20:09 Écrit par David Dubois dans Tantrisme | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : somadeva vasudeva |  Facebook |

Commentaires

très chic le blog sur le tantrisme ! (Et O combien difficile) ! Je suis allé voir le blog sur le tantrisme dont vous nous donnez le lien, c'est très sérieux en effet, avec même des caractères diacritiques dans le texte, que Blogger.com n'arrive pas à afficher sur mon navigateur ! Je souris car en réalité je me suis rendu compte que je ne comprends pas grand-chose à cette érudition très pointue, cette connaissance très précise sur le sujet. Cette nouvelle adresse de blog m'a au moins permis de me rendre compte que le tantrisme "en v.o. soustitrée" c'est un univers à part entière, et que je n'ai eu accès qu'à des "édulcorations", des adaptations, des synthèses, des traductions, du doublage en somme. Bref, l'original, the real thing, me serait inaccessible. Et c'est bien ainsi.

Très heureux que vous puissiez y puiser directement, continuez à nous éclairer Arnagala de vos mots qui parlent notre langage, et que je peux mieux comprendre (parfois si je suis patient et pas totalement bouché),


Im
http://bouddhismes.info


Avez-vous eu aussi le grand débat inévitable sur le "little buddha" du Népal, Ram Bahadur Bomjon (appelé aussi Palden Dordjé) qui médite non stop 24/7 sous un arbre depuis huit mois ? Pardon de vous divertir ainsi...


Écrit par : Im | 28/02/2006

Philologie VS philosophie En effet, Im, ce blog est hermétique, même pour un sanskritiste. C'est un peu l'extrême opposé des néotantriques pour qui "il suffit de pratiquer". Surtout, il est presqu'exclusivement philologue (étude des mots, des variantes, etc.), alors que je suis résolument philosophe. Et pour moi, la philosophie est une manière de vivre et une pratique spirituelle, comme celles proposées par le Stoïcisme ou par la Reconnaissance.
Euh... concernant "Little Buddha", je suis sceptique. Car des gens qui prétendent passer des années en samâdhi etc, il y a en a beaucoup en Inde. En revanche, il n'y a aucune preuve qu'ils ne mangent pas. L'Inde est, depuis toujours, le pays de la Mâyâ. Voir, par exemple, le film indien "The Guide" (en vente à la Gare du Nord). C'est l'histoire drôlatique d'un truand qui se retrouve malgré lui gourou pour faire tomber la pluie dans un village.

Écrit par : anargala | 01/03/2006

Les nourritures célestes & les nourritures terrestres Merci de votre post et de votre explication attentive (philosophe et/ou philologue). Cela décomplexe un peu et donne envie de revenir voir ce blog de philologue de plus près.

Pour le "little buddha" du Népal, Ram Bahadur Bomjon, je partage votre impression : il est vraisembable qu'il doit aussi absorber quelques nourritures terrestres depuis 8 mois, de l'eau pour se réhydrater à tout le moins. Enfin, c'est ce qui est le plus probable. Et je ne peux d'ailleurs pas trouver cela anormal ! Un rideau est tendu le soir de 5 heures, pour la nuit, et jusqu'à 5 heures du matin autour du lieu de la méditation, on ne voit pas le jeune homme pendant ce temps.
J'ai mis deux photos en ligne et un commentaire concernant Ram Bomjon sur la page 1 d'accueil de http://bouddhismes.info (le lien actif est celui qui est donné au bas de ce présent commentaire). Quelques liens sont aussi disponibles pour en savoir plus sur l'adolescent népalais. Pour atteindre ces commentaires, photos et liens il vous faudra dérouler la page d'accueil, c'est en deuxième partie de page. J'espère que ces éléments ne seront pas des distractions, et n'éloigneront pas longuement les lecteurs et commentateurs de "la vache cosmique" de son présent sujet de discussion.

Écrit par : Im | 01/03/2006

“A Method to Grow Crooked Bamboos for Palanquin Beams” Je suis donc revenu sur le blog de SV, et c'est toujours aussi difficile d'accès, comme un message codé. L'auteur en plus d'être un linguiste et un philologue ne serait-il pas aussi un historien ? N'ajouterait-il pas plusieurs difficultés pour les novices en mon genre : le code de la culture, le code de la langue skte, le code des détails historiques concernant les usages de l'époque tels que décrits dans les textes présentés en traduction anglaise ?
A côté de l'obscurité de “A Method to Grow Crooked Bamboos for Palanquin Beams” la Méthode d'Edgard Morin sonnerait presque aussi basic que du rap !

Écrit par : Im | 01/03/2006

Growing bamboos Im :
Ce billet sur le bambous, c'est de l'humour. Il parle d'un texte sanskrit insolite sur la manière du cultiver les bambous! C'est juste du second degré pour sanskritiste. Vu le travail qu'il fait, il a bien le droit...

Écrit par : anargala | 02/03/2006

Autant pour moi... Autant pour moi, je n'y ai vu que couic... Je ne m'attendais pas à ce que ce blog érudit et sanskritiste commençât ainsi par cette note d'humour... L'humour est bien le privilège de ceux qui savent !

Écrit par : Im | 02/03/2006

Les commentaires sont fermés.