09/03/2006

Le Tantrisme "vivant"

En Inde, l'état du Bihar est connu pour plusieurs raisons : c'est l'état le plus pauvre, le plus illettré, le plus corrompu et le plus "tantrique". C'est en effet dans cet état du nord de l'Inde - et terre natale du Bouddha - que le nombre de sorciers et guérisseurs tantriques est le plus élevé. L'un de mes gourous était originaire du Mithila, une région du Bihar où les tantriques pullulent. Sauf qu'il ne s'agit pas là du Tantrisme raffiné d'Abhinavagupta (voir la colonne de gauche) ni même du néo-tantra occidental. Pour tout dire, ça fait plutôt penser à Indiana Jones. Vous vous rappelez, le "temple maudit", avec le fada aux allures de Kojak, qui arrache le coeur de ses victimes pour l'offrir à Kâlî ? Bon, évidemment, c'est un peu de la vilaine propagande mais, d'aprés cet article, ce n'est pas complètement faux : "According to an unofficial tally by the local newspaper, there have been 28 human sacrifices in western Uttar Pradesh in the last four months. Four tantrik priests have been jailed and scores of others forced to flee." "L'Uttar Pradesh occidental", c'est la région voisine du Bihar, et c'est là où se trouve Bénares. Bénares, ville martyrisée par les extrémistes  musulmans, aujourd'hui encore (cf. les trois attentats du mercredi 8 mars). Sauf que les tantriques n'ont pas fait grand'chose pour améliorer la situation. Ils ont truffé la ville et ses environs d'images des divinités tantriques courroucées (style Bhairava ou Kâlî) censées terrifier les envahisseurs. Mais ça n'a rien fait de plus que les dispositifs magiques qui étaient censés "protéger" le Tibet.  Sauf, peut-être, le pont de Bénares. Il paraît qu'on a sacrifié un enfant pour s'assurer qu'il tiendrait debout, et apparement, ça fonctionne (je rigole). De fait, à Bénares, les histoires tantriques sont omniprésentes. Bénares est la mecque de l'Hindouisme superstitieux, avec ses astrologues et ses marabouts au point que ça en déteint sur tout le reste. Je me souviens d'un attelier "Shivaïsme du Cachemire" organisé sur le campus de la BHU de Bénares par mon gourou K. et sponsorisé par le Siddha Yoga. Plusieurs centaines d'Indiens (plutôt des classes moyennes) avaient payé les 800 rupies pour assister à ces trois jours "d'introduction à la philosophie de la Reconnaissance (pratyabhijnâ)". Aprés la première journée qui fut consacrée aux remerciements et aux enguirlandages mutuels, le second vit l'intervention d'un pandit astrologue qui nous expliqua qu'il détenait les mantras secrets permettant d'avoir "à coup sur un garçon", et que l'on pouvait venir le voir le lendemain matin à son cabinet. Là, quelques Indiens ont protestés, trouvant sans doute que c'était un peu gros. Mais bon, c'est juste pour donner une idée du pouvoir de ces gens.

Au total, j'ai rencontré de nombreux tantriques. En fait, rien n'est plus facile lorsqu'on connait quelque mots de Hindi. Et même sans cela, l'odeur des dollars suffit à en attirer beaucoup... Il y a également des gens plus consciencieux. Mais même ces tantriques-là n'ont pas grand'chose de commun avec ce qu'on imagine en Occident. C'est que les rituels auxquels j'ai pu assister ne cultivaient pas vraiment une esthétique "nature et découverte", voyez-vous. Ces cérémonies impliquant des sacrifices et la consommation d'alcool se déroulent souvent la nuit, dans des coins déserts si possible, ce qui n'est pas évident à trouver en Inde. En plus, il fait trés chaud ou trés froid, l'air est lourd, il y a des moustiques, des grosses fourmis, des criquets qui hurlent (avec des millions de grenouilles dès qu'il pleut). Bref c'est loin d'être de tout repos. Les adeptes ont tendance à débiter les mantras comme des mitraillettes, et vu la quantité de trucs à réciter, la kundalinî monte en 10 secondes, guère plus. On a pas trop le temps de rêvasser sur ses cakras ! C'est l'ambiance bihârî, sicilienne quoi.

 

Tout cela serait amusant si tant de personnes ne souffraient dans leur chair de cet obscurantisme arriéré.

 

 

 

16:10 Écrit par David Dubois dans Tantrisme | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : tantra, tantrisme |  Facebook |

Commentaires

aille trop nul et arrogant

Écrit par : pol | 26/08/2006

Les commentaires sont fermés.