06/06/2006

Etre ou agir : faut-il vraiment choisir ?

En général, la spiritualité nous somme de choisir entre l'action et la contemplation, entre l'engagement et le retrait. Et, si nous choisissons d'agir, il faut alors renoncer à l'ego, pour agir sans désir, à l'image de Krishna.

De même, certains veulent éliminer toute activité, tout mouvement. Faire de nos océans tumultueux des mers d'huile, tel est le but du yoga (de Patanjali). N'être qu'un pur témoin face aux sensations, tel est le but du Sâmkhya. Pour le Védânta également toute activité, fut-elle sacrée, n'est que perpétuation de l'Ignorance.

Le Tantrisme, quant à lui, voit dans ce dilemme le pilier de la dualité, le noeud qui nous retient dans les limites de l'ego ordinaire, dans ce moi qui n'est qu'une croute, un reliquat du vrai moi.

Autrement dit, agir en ignorant l'Etre, la pure conscience, c'est certes être lié. Mais reposer dans la pure conscience en croyant que l'activité - mentale ou physique - est une entrave à abandonner, c'est aussi être lié. Toutes les variétés de Tantrisme s'accordent sur ce point. Il y a donc deux formes de finitude, celle de celui qui médite et celle de celui qui ne médite pas : 

"1. La liberté ne se manifeste pas mais il y a pure conscience. C'est le cas d'un sujet doué de conscience qui s'imagine à tort qu'il perd sa plénitude (s'il agit). 2. Ou encore la liberté demeure mais la conscience éclairée fait défaut quand on imagine un Soi là où il n'est pas, à savoir dans le corps et les autres attributs.

Comme dit (Utpaladeva) dans les Stances sur la re-connaissance (de soi) comme étant le Seigneur :

La perte de la liberté pour la conscience et aussi la perte de la conscience pour la liberté, voici l'impureté de finitude qui, sous ces deux variétés, cache notre propre essence." (Shivasûtravimarshinî I, 2, trad. L. Silburn).

Les adeptes de la Grande Perfection (Dzogchen) appellent cela "perdre la Vue dans l'Activité" et "perdre l'Activité dans la Vue".

 

 

10:34 Écrit par David Dubois dans Reconnaissance | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : pratyabhijna, karma, yoga, jnana, atma, tantra, tantrisme |  Facebook |

Commentaires

Pourquoi est-ce que les ignorants s'adonnent à la discrimination et pas les sages? C'est parce que les ignorants s'attachent aux noms, aux signes et aux idées; comme leur esprit se meut au long de ces canaux, il se nourrissent d'un multiplicité d'objets et tombent dans la notion d'âme dotée d'une existence propre et dans ce qui lui appartient; ils discriminent entre le bien et le mal parmi les apparences et s'attachent à ce qui est agréable. Comme ils s'attachent ainsi, il se produit une réversion de l'ignorance, et le karma issu de l'avidité, de la colère et de la folie s'accumule. Comme l'accumulation du karma se poursuit, ils sont emprisonnés dans un cocon de discrimination et sont en conséquence incapables de se libérer du cycle de la naissance et de la mort.

Écrit par : le lapin cosmique | 06/06/2006

Erudition ou libération : faut-il vraiment choisir ? Les ignorants et les simples d'esprit étant fascinés par leurs imaginations personnelles et leurs raisonnements erronés, ils continuent de danser et de sauter partout, mais sont incapables de comprendre le discours en mots sur la vérité de l'auto-réalisation, et à plus forte raison de comprendre la Vérité elle-même.

Agrippés au monde extérieur, ils s'accrochent à l'étude de livres qui ne sont jamais qu'un moyen, et ne savent pas vraiment comment s'assurer de la vérité de l'auto-réalisation, qui est la Vérité non défigurée.

L'auto-réalisation est un état exalté de réalisation intérieure qui transcende toute pensée dualiste et qui est au-dessus du système mental avec sa logique, son raisonnement, ses théories, et ses illustrations.

Les Tathagatas font des discours aux ignorants, mais soutiennent les Bodhisattvas lorsqu'ils voient l'auto-réalisation de la Noble Sagesse.

Les Tathagatas donnent des discours religieux en réponse aux divers besoins et croyances de toutes les sortes d'êtres, afin de les libérer de la dépendance à la fonction pensante du système mental, mais ils ne sont pas donnés pour prendre la place de l'auto-réalisation de la Noble Sagesse.

Comme le rappelle Lama Kiki et d’autres intervenants : le système mental qui est la source des mauvais écoulements est constitué des cinq organes sensoriels et de leurs mentations sensorielles concomitantes qui sont tous unifiés dans l'esprit discriminant.

Il y a une succession ininterrompue de concepts sensoriels s'épanchant dans cet esprit discriminant ou pensant, qui les recombine, les discrimine entre eux et passe des jugements sur eux selon leur bonté ou leur méchanceté.

Alors s'ensuit une aversion envers eux ou un désir pour eux et de l'attachement et des actes; c'est ainsi que le système tout entier poursuit de façon continue, lié ensemble de façon très compacte.

Mais il échoue à voir et à comprendre que ce qu'il voit, discrimine et saisit n'est qu'une manifestation de sa propre activité et n'a pas d'autre base, et c'est ainsi que l'esprit continue de percevoir et de discriminer erronément les différences de formes et de qualités, sans rester tranquille ne fut-ce qu'une minute.

Écrit par : le lapin cosmique | 09/06/2006

Cher Lapin, Je vous remercie de venir brouter dans mes champs. Par contre, je ne vois guère ce qui vous autorise à savoir mieux que moi ce que je sens ou ne sens pas. Permettez-moi de vous suggérer trois choses:
1 - Lire ou relire La leçon de Ionesco, en particulier le passage sur la différence entre "couteau" et "couteau".
2 - Faire une recherche Google sur "double bind" et "catch 22".
3 - Faire un petit effort pour décrire votre expérience plutôt que la soi-disant mienne (Depuis quand les lapins sont-ils de taille à savoir ce qu'éprouvent les vaches, cosmiques en plus ? D'aileurs, je ne goûte point trop les carottes. Par contre, Ici, vers l'au-dessus de nos pattes, nous sommes un seul et même Espace. M'enfin, c'est à vous de voir cher ami... ).

Écrit par : anargala | 09/06/2006

Formatage lagomorphe Allez Shiva, tu radotes à fabriquer des lapins cosmiques qui se clonent eux-mêmes avec leur discours resucé.
Des lapins évangélisateurs qui croient avoir compris quelque chose alors qu'ils en sont encore eux mêmes à discriminer entre "Tathagatas" et "simples d'esprits" ! Et à nous chanter la chanson surfaite du "karma" ! Ben c'est quoi tu crois ? Le tube du siècle ? Ou du kalpa ? Tu vas nous le jouer encore longtemps ton disque rayé ?
Allez Shiva, réveille toi, sois plus créatif ! Ok, ton lapin cosmique a bien appris sa leçon. Il est bien élevé. Mais maintenant il faut le libérer, lui et tous ses congénères !
Ouvrez, ouvrez la cage aux lapins, regardez les s'envoler c'est beau !

Écrit par : Moi | 09/06/2006

Quel esprit de secte !!! Moi perso, je viens ici plus pour le débat de grande qualité ( en particulier PR) que provoque vos articles que pour vos articles.

Il faudrait d'ailleurs rajouter la possibilitée de faire une recherche par nom des commentateurs.


merci d'avance.

Écrit par : andré | 09/06/2006

Les commentaires sont fermés.