23/06/2006

Sacre et Profane

 

Toutes les spiritualites et les religions sont basees sur la separation du sacre et du profane, du pur et de l'impur. Pourtant, ou se trouve la source de tout espace sacre ? Cette source n'est-elle pas Ici, n'est-elle pas cet Espace qui accueille toutes ces formes et leurs noms ?

 

Par exemple, voici un temple. Il a l'air vaste. Mais c'est une question de perspective. En se placant au bon endroit, il devient meme assez petit pour tenir entre le pouce et l'index :

 

Le veritable temple n'est-il pas plutot cet espace conscient, a la fois vide et lucide, vers lequel pointe a present mon doigt ?

 

 

Meme chose avec la montagne - image universelle du cheminement spirituel. Le sommet est la-bas, au loin,meme si je peux le toucher du doigt, ce qui n'est deja pas si mal :

 

 

Cependant, le vrai sommet n'est-il pas cet espace a partir duquel je percois tout ceci, espace toujours deja "atteint" ?

 

 

PS : Ma connection internet actuelle ne me permet pas d'ecrire souvent. En effet, il me faut parcourir de nombreux kilometres, et le debit est faible. Je reecrirais regulierement quand j'aurais rejoins une terre plus civilisee, a savoir Dharamsala...

08:13 Écrit par David Dubois dans Vision Sans Tête | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : douglas harding, eveil |  Facebook |

Commentaires

la vérité est évidente Merci Anargala, pour ce rappel de l'évidence; c'est ICI qu'est le Centre, en soi, au-dessus des épaules exactement.
Simple.

Écrit par : josé le roy | 26/06/2006

pour josé Tout dépend du niveau de l'individu. Il est vrai qu'en dernière analyse, il n'y a rien à faire pour atteindre le Suprême, puisqu'il est toujours là, présent en nous; mais il y a beaucoup de choses à défaire: c'est-à-dire les impuretés, les complexes, les fausses croyances qui masquent le Réel. « Ne rien faire » d'emblée, pour une personne ordinaire, est une tâche impossible. Demandez simplement à « monsieur tout-le-monde » s'il est capable de rester cinq minutes assis sur une chaise, sans bouger, même le petit doigt, sans cligner de l'œil. Et je ne mentionne même pas l'incapacité d'arrêter le flot des penséesIl faut apprendre à ne « rien faire » en commençant par des efforts pour ralentir le mouvement. Et c'est ce qu'on appelle une sâdhanâ, qui doit nous mener finalement vers l'état de non-agir parfait.

Écrit par : mama | 04/07/2006

Pas bien On m'a toujours dit que c'ètait pas beau de montrer du doigt...comme quoi les règles changent !
Bon pas encore fini ce voyage ? Faut penser à ceux qui ne peuvent pas bouger ;-)

Écrit par : mind | 12/07/2006

Ouaip !! Sauf que moi je vais bientôt bouger, une bonne partie de nos affaires sont en cartons :))

Je pense que le net est une réalité qui devient vite inconsistante en certains lieux, Anargala doit être dans ce genre de lieux-là ;-)

Allez, hein, une question de vacances : en quoi la philosophie de Platon se rapproche-t-elle du shivaïsm du Cashemire ? 8-/ looool

A plouche

Écrit par : Tenryu | 12/07/2006

vacances J'aime pas les devoirs de vacances...c'est plus des vacances !
Bon ça Creuse profond pour remplir les cartons ?

Écrit par : mind | 13/07/2006

Les commentaires sont fermés.